Manolo Valdes

Biographie

Le travail de Manolo Valdés est plus qu’une réinterprétation de l’histoire de l’art. À l’écoute de Diego Vélasquez, Valdés se l’approprie, il le fait sien tout en le commentant. Cette inspiration, il la trouve aussi chez Pablo Picasso, chez Henri Matisse.

Ses sculptures, comme les « Têtes de Lydia » ou les « Ménines », se déclinent en divers matériaux, bronze, pâte de verre. Les toiles ont différentes textures : toiles de jute repliées, recousues, badigeonnées de bitume, de pigments, surchargées de masses de peinture, comme une blessure, un goitre.

Parmi les plus impressionnantes, un Christ en croix, une grande toile titrée « Compositions » et un éventail fait de bandes de tissus cousues entre elles, d’un bleu céleste. Aussi, de nombreux portraits de femmes, le visage coupé par une ligne médiane, évoquant ici Matisse, là Picasso.